IKEA hack (enfin, pas vraiment)

Hé bien… Ça fait un bail ! Ouais… encore.

J’ai en fait fait cette petite personnalisation IKEA avant de me péter la jambe (mais ça, c’est une autre histoire) donc c’était il y a plus de 6 mois. Quand les jours étaient courts et que la lumière était pourrie. Enfin !

J’ai donc acheté quelques mini commodes MOPPE de chez IKEA pour les décorer à mon goût. En vrai, je les avais acheté il y a bien longtemps en me disant “un jour, j’en ferai quelque chose”. Malheureusement, IKEA Suisse n’en vend plus, ce qui est fort dommage.

Voici donc le modèle sur lequel j’ai travaillé cette fois-ci (oui, parce que j’avais déjà fait ça il y a quelques années sur un modèle à 8 tiroirs, sur un thème hivers au chalet).

casier00

Dans un premier temps, j’ai poncé un peu la chose, surtout sur les arêtes. Ensuite, j’ai commencé à peindre en blanc. Sur un autre projet du même style, je n’avais pas peint l’intérieur du casier, mais cette fois-ci, j’étais motivée, il faut croire.

casier01

Pour les tiroirs, je me suis contenté de peindre l’extérieur. Et au rouleau, ça va bien plus vite.

casier02

Pour la déco, j’ai opté pour le bon vieux vernis-colle et ma collection de serviettes en papier (encore des achats “un jour, j’en ferai quelque chose”). Je crois que je peux dire “collection” était donné que j’avais de quoi faire chaque tiroirs avec un motif différent… Flippant.

casier03

Pour ceux qui voudraient se lancer : Idéalement, il faut un support blanc. Je n’utilise vraiment que la couche colorée de la serviette. Le papier est donc très fin et il faut y aller délicatement. On peut mettre un couche de vernis-colle et poser la serviette puis remettre une couche de vernis-colle mais le papier est tellement fin que personnellement, je me contente de la couche du dessous qui traverse le papier jusqu’au support. Je conseille un pinceau avec des poils plus fins que ce que j’utilise là, si vous n’êtes pas certain de maîtriser le tapotage en douceur.

Et voici donc le résultat final. Il y a honnêtement quelques motifs qui me plaisent moins mais c’est pas grave.

casier04

Dans la foulée, j’en ai aussi fait un autre. Pour la couleur, c’est de la peinture acrylique et la bande ressemble au washi tape mais c’est en fait une bande adhésive en tissu. Vous en trouverez dans le rayon scrapbooking (en général).

casier05

Comme vous voyez, ça rend pas mal du tout sur mon bureau (qui est rangé sur la photo mais qui ne l’est pas resté longtemps).

casier06

Et vous, vous aimez aussi personnalisé vos objets basiques du quotidien ?

Invitation à utiliser l’adresse postmanpouick55140@pouick.net

Content-Type: text/html; charset=”utf-8″

Bonjour,

Pouick Folly vous invite =C3=A0 utiliser l’adresse postmanpouick55140@pouick.=
net sur WorkSpace, qui est une solution en ligne permettant de g=C3=A9rer et=
=20synchroniser vos emails, contacts et agendas depuis la maison ou en d=C3=
=A9placement.

Pour utiliser votre nouvelle adresse email, acceptez l’invitation en cliquant=
sur ce lien:

http://short.infomaniak.com/o2vk=

En esp=C3=A9rant que vous aurez du plaisir =C3=A0 utiliser votre nouvelle adr=
esse email, nous vous transmettons nos meilleures salutations.

Infomaniak, h=C3=A9bergeur suisse depuis 1994

Base de connaissances: https://support.infomaniak.com
Service client: https://contact.infomaniak.com
Derni=C3=A8res actualit=C3=A9s: https://news.infomaniak.com

We Do BD en mode turbomédia du monde

Ils sont fous ! We do BD (anciennement Festiblog), c’était les 10 et 11 octobre dernier à Paris.

Plus de détails ici.

Partie 1 :


*Cliquez/tapotez sur la droite pour avancer, et sur la gauche pour reculer.
Pour la version utilisable avec le clavier et/ou Plein écran, cliquez ici

 

Partie 2 :


*Cliquez/tapotez sur la droite pour avancer, et sur la gauche pour reculer.
Pour la version utilisable avec le clavier et/ou Plein écran, cliquez ici

[Post-it] Burger au pigeon

pigeon_burger

Dimanche passé, j’étais à la Fête Japonaise de Carouge pour danser le bon-odori (en yukata, like a boss). Comme il y avait des files d’attente de fou à chaque stand de nourriture, nous avons décidé de migrer vers un resto du quartier. C’est comme ça qu’on a fini au restaurant Le Labo. Il était presque 16:00 et ils avaient terminé de servir le brunch. Mais j’ai quand-même demandé si en raclant les fonds de tiroirs, ils n’arrivaient pas à me trouver un petit quelque chose (parce que je n’avais pas mangé, comptant sur la bouffe festival). Il m’a proposé un cheeseburger. J’ai trouvé ça super cool, surtout que je me serais contenté d’un bout de pain avec un peu de fromage, juste de quoi caler une dent creuse, quoi.

Quand je dis burger du pauvre, je n’exagère même pas. C’était du pain (qui avait dû se prendre un coin de mur), de la viande et une tranche de fromage. Pas de sauce, pas de feuille de salade, que dalle. Et 23 frites qui dansaient le bon-odori autour d’une petite coupelle de ketchup (y’en avait à peine assez pour les frites alors je n’ai même pas envisagé d’en mettre dans mon pigeonburger). A ce moment, je me suis dis “OK, c’est pas grave, c’est une fin de service, on ne va pas faire chier…” mais quand j’ai vu arriver la note…

Ben on était plusieurs à avoir la mâchoire tombée sur un coin de table. J’ai demandé au gars s’il était sérieux, il m’a répondu que oui, avec un aplomb et un stoïcisme bluffant. Je crois qu’un de mes potes de table voulait même prendre des photos de nos tête “je-découvre-l’addition” tellement on était en choc. Nous étions huit à table et je ne pense pas que l’un de nous y remettra les pieds un jour.

Enfin, si vous voulez découvrir l’endroit, je vous laisse faire une recherche sur le www (il est aussi sur FB). Restaurant Le Labo à Carouge (parce que je n’ai pas envie de lui offrir un lien). Vous y verrez d’ailleurs que le cheeseburger Le Labo y est listé à 27.- ! Et pour finir, la note a été écrite à la main, autant dire qu’on ne la verra pas dans la compta. Ma collègue dont le mari est restaurateur m’a confirmé que le monsieur s’est grave foutu de ma gueule.

High five for the best customer sense ever!

Robe médiévale

Ces derniers jours m’ont vus bien occupée avec un projet de robe médiévale et même pas pour moi. C’est la première fois (je crois) que je faisais de la couture 100% pour quelqu’un d’autre. Bon, c’était pour ma maman, alors ça n’était pas trop étrange.

La coupe, le moment toujours un peu flippant

 

Je l’ai faite relativement rapidement, je suis assez contente de moi.  D’autant plus que j’ai fais les œillets à la main. Mais pour gagner du temps, j’ai emmené la robe dans un gros sac et j’ai cousu dans le bus et chez mon tonton et ma tata, pendant une réunion de famille.

Ça fait mal aux doigts…

 

Les derniers essayages ont eu lieu hier soir, la robe est maintenant terminée.

C’est plus joli en vrai, bien sûr…

 

Pour la voir portée, il faudra attendre fin mai ou début juin.

“Mais comment tu fais les trous ?”

Oui, on m’a déjà posé la question.

Alors l’internet est plein de tutoriels très bien faits, mais si vous voulez que je vous explique comment je fais, dites-moi, je verrais ce que je peux faire. 😉

Lacey nails in dark purple & glittery gold

Lacey nails in dark purple & glittery gold

(Oui, je prétends qu’il y a encore des lecteurs sur ce blog…)